Il ne se passe jamais rien ici
EAN13
9782080441775
ISBN
978-2-08-044177-5
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
Littérature française (1)
Nombre de pages
368
Dimensions
22 x 14,9 x 2,6 cm
Poids
426 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Il ne se passe jamais rien ici

De

Flammarion

Littérature française

Offres

Autre version disponible

La saison touristique touche à sa fin dans ce village niché sur les rives du lac d'Annecy. Comme souvent, Antoine passe la soirée au Café des Sports avec les habitués. L'atmosphère est à la fête. Mais quand, au petit matin, on découvre le corps d'une femme assassinée au bord de l'eau, c'est vers lui que se portent les regards. Connu de tous, jugé instable par beaucoup, y compris par sa propre famille, ce bientôt quadragénaire aux airs d'éternel adolescent fait vite figure de coupable idéal. Sans doute un peu trop. Car, ce soir-là, ils sont nombreux à être partis tard dans la nuit. Dans ce roman redoutable empruntant au genre du roman noir, Olivier Adam donne la parole à tous les protagonistes de l'affaire et fait l'autopsie d'une communauté où sont tapis la violence des hommes et leurs silences.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

Conseillé par (Libraire)
5 juin 2024

Il ne se passe jamais rien ici

Une plongée fascinante au coeur d' un village sur les rives du lac d' Annecy. Antoine, attachant loser est suspecté d'un crime. Une construction originale et sociologique où chaque habitant de ce village endormi dans l' attente des touristes , ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

Conseillé par (Libraire)
27 mai 2024

Un meurtre sur le lac

Entre roman noir et roman d'atmosphère, l'auteur part d'un meurtre sur le lac d'Annecy. Plusieurs personnages nous racontent leur perception et pourquoi ils ne croient pas au coupable tout désigné. Un peu le loser, celui-ci est sorti avec la victime ...

Lire la suite

Conseillé par
21 mai 2024

Comme d’habitude, Olivier Adam s’inspire d’un artiste pour lui dédier ce roman choral, présenté sous forme d’une enquête parfaitement réussie. L’épigraphe est un hommage à l’artiste Jean-Louis Murat, trop rapidement disparu. Dans un petit village, près du lac d’Annecy, Olivier ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Olivier Adam