Par Mots Et Merveilles -.

1 octobre 2022

Un voyage initiatique teinté de magie et d'émerveillement

Lorsque Elber, le frère aîné de Vonceil, revient à la ferme familiale après avoir servi au front, rien n’est comme avant : les traumatismes de la guerre l’ont transformé en un homme responsable et sérieux, loin de l’adolescent insouciant et plein de vie qu’il était auparavant. Il n’a désormais plus que très peu de temps à consacrer à sa sœur, épousant la femme qu’il aime et débutant sa vie d’adulte, au grand désespoir de Vonceil. Mais quand une étrange femme toute de blanc vêtue apparaît en ville, tout bascule : elle accuse Elber de l’avoir abandonnée en France, et menace de mettre en péril ses proches s’il ne quitte pas sa femme. Elle jette un sort au puits familial, qui transforme toutes les réserves d’eau pure en eau salée. Vonceil va alors tout faire pour découvrir qui est cette femme et lever la malédiction qui peut tous les anéantir…

Un roman graphique merveilleusement illustré, dans une ambiance teintée de magie et de mystère ! L’intrigue captive et questionne : le lecteur va de surprise en surprise pendant que le fantastique s’insinue dans un monde qui semblait jusqu’ici très rationnel. Nous suivons Vonceil dans une course poursuite contre la montre, à la recherche de cette mystérieuse femme qui semble posséder des capacités magiques. Qui est-elle ? Acceptera-t-elle un marché pour lever la malédiction qu’elle a jetée ? Vonceil devra s’engager dans un réel voyage initiatique, rythmé par une sorcière du sucre et une sorcière du sel, dans lequel elle apprendra beaucoup sur l’amour et sur le fait de grandir, qui la changera à jamais.

A lire à partir de 11 ans !

Une comédie dramatico-romantique

Gwendoline Raisson

Fleurus

15,95
15 septembre 2022

Une comédie dramatique avec un brin de romantisme !

Capucine, 16 ans, débarque à Paris pour vivre chez sa mère pendant son année de première. Elle rêve de découvrir la vie parisienne et ses opportunités mais rien ne va se passer comme prévu : sa mère, diva extravagante qui n’a pas vraiment la fibre maternelle, loue à la dernière minute un appartement et lui annonce qu’elle doit s’absenter pendant plusieurs mois pour un tournage à l’autre bout du monde. Capucine, qui se faisait une joie de vivre avec sa mère avec qui elle ne partageait, jusqu’ici, que peu de choses, se voit livrer à elle-même, coincée dans une colocation avec Charlotte, une cousine éloignée censée veiller sur elle. La jeune adolescente, ne voulant pour rien au monde retourner vivre à la campagne, va devoir cacher la vérité à son père, sa sœur, et son lycée, la plongeant dans une montagne de mensonges qui risque de l’engloutir toute entière, sans compter sur une étrange voisine de pallier, un auto-stoppeur qui semble la harceler, un agent immobilier collant et une colocataire qui ne facilite pas la cohabitation…

Une comédie dramatique avec un brin de romantisme ! Un récit léger avec beaucoup d’humour : les problèmes s’enchaînent très vite, ce qui provoque des scènes amusantes et loufoques. Le lecteur ne s’ennuie jamais, tenu en haleine par les catastrophes à répétition et les mensonges qui s’accumulent et qui font dégénérer la situation au fur et à mesure… Comment Capucine va-t-elle s’en sortir et se dépêtrer de tous ses mensonges ? L’histoire de l’émancipation d’une jeune fille à qui on demande de grandir trop vite, mais aussi une histoire de confiance et de solidarité intergénérationnelle !

Un roman qui résonnera en chaque adolescent, à lire à partir de 14 ans !

Katherine Applegate

Seuil Jeunesse

14,90
9 septembre 2022

Un roman jeunesse qui appelle à la protection des animaux

Katherine Applegate, autrice de la saga Le Monde de Nedarra, nous livre cette fois une réelle fable écologique qui appelle à la protection des animaux, notamment ceux en voie de disparition. Nous suivons Willodeen, une petite fille passionnée par la nature et qui aime par-dessus tout les animaux, et tout particulièrement les rejetés : les brailleurs, des créatures qui dérangent la population par leurs mauvaises odeurs, et qui font fuir les touristes. Car le village est connu pour sa foire et ses fredonnours, d’adorables petits ours ailés qui se nichent dans les arbres et qui attirent de nombreux visiteurs. Les brailleurs sont alors chassés et disparaissent peu à peu, alors que les fredonnours se font de moins en moins nombreux chaque année, menaçant le village, le tourisme étant leur seule source de revenus… Willodeen va alors mener l’enquête : les brailleurs ont-ils vraiment tous disparus ? Pourquoi les fredonnours sont de moins en moins nombreux au village ?

Un roman jeunesse qui pousse un vrai cri d’alerte, et qui montre les dégâts que provoquent les humains : la destruction de la nature, le massacre des animaux, qui sont pourtant nécessaires à l’environnement et à sa survie, même s’ils paraissent nuisibles - tout ce qui dérange les Hommes doit être détruit, comme s’ils étaient supérieurs à la nature. Mais c’est également un récit rempli d’espoir : l’espoir qu’il est possible de changer les choses, de réparer nos erreurs – et c’est la jeunesse, incarnée par la petite Willodeen, qui trouve la solution à ces problèmes.

Un récit qui mêle enquête, écologie, amitié, protection des animaux et un soupçon de magie, pour les lecteurs à partir de 9 ans !

8 septembre 2022

Le brillant premier roman fantastique de Clémentine Beauvais !

Dans son nouveau roman, Clémentine Beauvais nous plonge dans une enquête qui nous demande de croire en la magie : les marraines les bonnes fées ont réellement existé, chaque noble étant sous la protection de l’une d’elle. Ces femmes, formées à la magie dans une école bien particulière, assuraient la protection des rois, princes, seigneurs, leur donnant ainsi des privilèges inestimés tout au long de leur vie, et ce jusqu’à la Révolution Française, où elles ont disparu avec la royauté. Notre héroïne se voit proposer d’écrire une pièce de théâtre sur Louis XVII, fils de Marie-Antoinette, mort très jeune lors de la Révolution. Ce projet d’écriture va la mener dans une enquête féérique : qui était la marraine la bonne fée de Louis XVII ? Pourquoi l’a-t-elle abandonné à son triste sort ? Les bonnes fées ont-elles réellement disparu avec la magie ?

Ici, Clémentine Beauvais est autrice-protagoniste de ce roman qui ne cesse de brouiller les frontières entre la réalité et la fiction : tout au long du récit, nous nous demandons ce qui s’est réellement passé et ce qui est inventé. Un roman essai qui nous fait douter de tout, brillamment réussi ! Loufoque et original, le premier roman fantastique de Clémentine Beauvais est un pur plaisir de lecture, avec une plume toujours aussi drôle et pétillante, qui joue avec les mots et qui provoque des situations drôles comme on les aime ! Sous ce ton léger et rafraîchissant, l’autrice aborde en fond le sujet des inégalités sociales, et comment elles perdurent encore aujourd’hui, des siècles après l’abolition de la monarchie. Et si ces inégalités étaient provoquées par des marraines les bonnes fées... ?

Un roman original et surprenant, mêlant enquête, histoire de France, féérie et réel, à lire à partir de 14 ans !

La fiancée varéniane

Mara Rutherford

La Martinière Jeunesse

20,00
1 septembre 2022

Un premier tome d'une duologie de Fantasy prometteur !

Selon la tradition depuis des siècles, à chaque génération, le prince héritier du royaume d’Ilara prend pour épouse la plus belle fille de Varénia, un village sur pilotis, en pleine mer. Toutes les jeunes filles rêvent de se voir accorder ce grand honneur, et passent leur jeunesse à tenter d’être la plus belle de toutes. Nor, 17 ans, aspire depuis toujours à quitter son village et à découvrir le monde. Mais, à cause d’une cicatrice sur la joue que lui a valu le sauvetage de sa sœur jumelle, c’est cette dernière qui est choisie. Mais quand Zadie se blesse, les villageois n’ont d’autre choix que d’envoyer Nor à sa place, réalisant ainsi son rêve. Pourtant, arrivée au royaume, tout n’est que désillusion : elle n’a pas le droit de sortir du château ancré dans la montagne et plongé dans le froid et l’obscurité ; son fiancé, le prince Céren, est un être cruel et lugubre dont les projets mettent en péril son peuple ; la tradition des fiancées varéniennes n’est pas ce qu’elle croit… Pour tenter de déjouer les plans du prince, Nor va devoir s’adapter aux coutumes de la cour, trouver des alliés et jouer de ruse…

Un premier tome d’une duologie prometteur par son originalité et ses nombreux rebondissements ! Nous suivons une héroïne intelligente et courageuse mais avec ses failles, dont les rêves de liberté vont rapidement être détruits par la réalité du royaume : la voilà piégée entre les murs sombres et humides d’un château aussi hostile que ses habitants, de lourdes responsabilités sur les épaules, car elle est la seule qui puisse sauver son peuple d’un funeste destin… Le récit tire son originalité non pas seulement du type de magie présente dans cet univers, mais également du mystère qui entoure le passé du royaume d’Ilara, et même son présent : que deviennent réellement les filles destinées à épouser le prince héritier ? Deviennent-elles toutes reines ? Se pose alors un réel questionnement sur la place des femmes dans la société, notamment les femmes au pouvoir...

Un roman surprenant car il se détourne des intrigues que nous retrouvons généralement dans ce type de récit, à la plume passionnante et au suspens qui nous tient en haleine jusqu’à la fin. Complots, intrigues royales, romance, guerres sur le point d’éclater… Le deuxième tome s’annonce explosif !

A lire à partir de 13 ans !