Pierre de Fenoÿl, une géographie imaginaire / exposition, Tours, Château de Tours, du 20 juin au 31
EAN13
9782365110730
ISBN
978-2-36511-073-0
Éditeur
Xavier Barral
Date de publication
Collection
Beaux livres
Nombre de pages
240
Dimensions
28 x 24 x 3 cm
Poids
1596 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pierre de Fenoÿl, une géographie imaginaire / exposition, Tours, Château de Tours, du 20 juin au 31

Xavier Barral

Beaux livres

Offres

Pierre de Fenoÿl (1945-1987) a consacré sa vie à la photographie. Il fut successivement reporter, archiviste, commissaire d’exposition, galeriste, acheteur d’art et fondateur de l’agence Vu (devenue Viva), avant de devenir en 1975 le premier directeur de la Fondation Nationale de la Photographie puis, en 1978, le premier conseiller pour la photographie au Centre Pompidou. Guidé par une irrésistible passion, il a très activement oeuvré pour
la reconnaissance de la photographie par les institutions dans les années 1970-1980 et a exposé des photographes majeurs comme Brassaï, Henri Cartier-Bresson, Jacques-Henri Lartigue, Duane Michals, Édouard Boubat, Tony Ray-Jones ou André Kertész, avant de s’intéresser à la photographie du XIXe siècle. Mais Pierre de Fenoÿl est aussi l’auteur d’une oeuvre photographique importante. Ses recherches personnelles l’amènent tout d’abord en Inde sur les pas d’Henri Cartier-Bresson. Puis, après une bourse de la Villa Medicis hors les murs qui lui permet d’entreprendre un voyage en Égypte sur les traces de Maxime du Camp et de Félix Teynard, il décide de se vouer entièrement à la prise de vue et, en 1984, s’installe dans le Sud-Ouest pour se consacrer à l’observation du paysage. Le photographe se révèle hanté par la question du temps et de la mémoire en photographie et se définit lui-même
comme
« chronophotographe ». Parfois rapprochée de la « photographie créative » de son époque, son oeuvre s’apparente plutôt à une recherche du sacré, inspirée par le théâtre de la nature et l’art de la marche. Ses paysages empreints d’un silencieux mystère évoquent parfois les paysages peints flamands ou italiens, autant que les maîtres de la photographie primitive. En 1984, il participe à la grande mission organisée par la DATAR sur l’état des lieux du paysage français. Il décède brutalement en 1987, sans avoir eu le temps de tirer, ni de
montrer
une grande part de ses images.
Peter Galassi
Peter Galassi (né en 1951) est professeur spécialisé dans la photographie et l’art français du XIXe siècle. De 1991 à 2011, il est conservateur général de la photographie au MoMA à New York, où il a organisé plus de 40 expositions dédiées à la photographie. Il a reçu le prix du centre international de la photographie en 1988 et le prix Eric Mitchell en 1992.
Virginie Chardin
Commissaire de l’exposition au Château de Tours, Virginie Chardin est spécialiste de la photographie et de l’image. Elle a été commissaire de nombreuses expositions dont « Photographies. Histoires parallèles » au Musée Niépce (2000) et « Paris en couleurs, des frères Lumière à Martin Parr » à l’Hôtel de Ville de Paris. Elle est l’auteur de Paris et la photographie. Cent histoires extraordinaires, de 1839 à nos jours (Parigramme, 2003 et 2013), de Séeberger Frères (Actes Sud, Photo-Poche, 2006) et de Ernst Haas (Actes Sud, Photo Poche, 2010).
S'identifier pour envoyer des commentaires.