Démocratie sous contrôle. La victoire posthume de
EAN13
9782271082985
ISBN
978-2-271-08298-5
Éditeur
"CNRS Éditions"
Date de publication
Collection
Débats
Nombre de pages
64
Dimensions
17 x 12 x 0 cm
Poids
64 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Démocratie sous contrôle. La victoire posthume de

De

"CNRS Éditions"

Débats

Offres

(Texte provisoire)
En bref Comment les démocraties ont sacrifié une partie de leurs valeurs et leur âme au nom de la sécurité.
Le livre Le 2 mai 2011, l'opinion occidentale a pu croire que la mort du chef d'Al-Qaida signifiait que le danger était écarté. Pourtant, au cour de nos cités, de nos démocraties et de nos États, un mal sans visage, sournois et plus dévastateur poursuivait son ouvre. De son vivant, Ben Laden se félicitait des effets de ce poison lent : ces démocraties qu'il connaissait bien allaient se renier et compromettre leurs propres valeurs. Recours à la torture, prisons secrètes de la CIA, frappes de drones, reniement du droit international en sont les pires exemples. L'antiterrorisme triomphant s'est s'imposé comme seule doctrine officielle en matière de sécurité en Occident. Mais cette obsession de la menace terroriste a constitué un formidable rideau de fumée pour que s'édifie, à l'abri des regards, de vastes complexes sécuritaires n'ayant que marginalement à voir avec la lutte contre les djihadistes : les États-Unis, mais aussi la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne ont dépensé des sommes colossales dans la construction de systèmes mondiaux de surveillance. La menace terroriste a été ainsi un formidable alibi pour édifier, à l'insu de tout débat démocratique, des machines sécuritaires d'autant plus vastes qu'elles ont épousé la révolution technologique en matière de communication et de surveillance. La vie de tout individu est aujourd'hui numérisée donnant à ces puissances technologiques d'État les moyens de tout savoir. Les enjeux industriels et financiers sont tels et l'idéologie sécuritaire s'est incrustée à un tel point dans les esprits que le pouvoir politique semble avoir renoncé à toute volonté de restaurer des espaces de liberté perdue.
L'auteur Journaliste du Monde, spécialiste des questions criminelles et de terrorisme, il s'est fait connaître par ses livres sur le grand banditisme corse et ses articles très informés sur le système PRISM de la NSA.
Arguments - Le contrôle des données et des Big Data - Le scandale des écoutes américaines.
S'identifier pour envoyer des commentaires.