Le condamné à mort et autres poèmes/le funambule, et autres poèmes
EAN13
9782070407873
ISBN
978-2-07-040787-3
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Poésie/Gallimard
Nombre de pages
132
Dimensions
18 x 11 x 0 cm
Poids
120 g
Langue
français
Code dewey
841
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le condamné à mort et autres poèmes/le funambule

et autres poèmes

De

Gallimard

Poésie/Gallimard

Offres

Si toute l'œuvre de Jean Genet peut être qualifiée de «poétique», l'auteur de Notre-Dame-des-Fleurs et des Paravents n'a composé que quelques poèmes, tous écrits dans la première période créatrice de sa vie, entre 1942 et 1947.C'est en prison, provoqué par des camarades de cellule qui s'essayaient à imaginer de médiocres pièces sentimentales, que Genet rédigea les strophes du Condamné à mort et la dédicace en prose à Maurice Pilorge. En prison aussi qu'il écrit Marche funèbre, La galère, La parade. Ces poèmes s'apparentent d'ailleurs à des chefs-d'œuvre de prisonniers, dont la seule possibilité est de fabriquer des ex-votos ou de construire un bateau toutes voiles dehors dans une bouteille.Une différence majeure s'impose pourtant, qui tient à l'époustouflante maîtrise de Genet quant au maniement de la langue et à la faculté qu'il semble avoir de versifier comme en se jouant. Le voyou entend, et il l'a souvent proclamé, user de tout l'attirail classique et de toutes les séductions afférentes, afin d'en pervertir plus radicalement les valeurs et les pompes. La grâce qui hante les poèmes de Genet est celle d'un ange qui s'est volontairement dévoyé. D'où le charme trouble et violent, la fascination séditieuse et irrécupérable qui émanent de ces pages.Cette édition des poèmes de Jean Genet inclut Le funambule, magnifique texte, véritable poème en prose, qui trouve ici sa place, comme en point d'orgue de l'œuvre poétique donnée dans son entier.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

21 février 2013

Recueil de poèmes de Jean Genet. "Le condamné à mort" est dédié « à Maurice Pilorge, assassin de vingt ans ». C’est un long poème qu’un amant adresse à son aimé, séparé de lui dans une autre cellule. Cette élégie ...

Lire la suite