L'épouvantail néolibéral, un mal très français, Un aveuglant réflexe français
EAN13
9782130833192
ISBN
978-2-13-083319-2
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Dimensions
18,9 x 12,5 x 2,1 cm
Poids
266 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'épouvantail néolibéral, un mal très français

Un aveuglant réflexe français

Presses universitaires de France

Offres

Autre version disponible

Au regard de l'émergence du mouvement des Gilets jaunes ou des récentes protestations contre le pass sanitaire, la France apparaît idéologiquement polarisée. Une explication serait qu'une «?élite?» mondialisée se serait définitivement éloignée du «?peuple?», remettant en cause les principes républicains et démocratiques, et générant ainsi la méfiance des classes populaires. Ce clivage, nous le devrions au néolibéralisme, qui favorise la marchandisation de la société et la financiarisation de l'économie au profit des plus aisés. Un tel diagnostic, souvent repris par les intellectuels et les médias, est-il avéré?? Observant l'évolution historique de nombreux indicateurs économiques et sociaux dans les pays occidentaux, ce livre pose un diagnostic nouveau, loin des lieux communs?: le néolibéralisme et la mondialisation ne semblent pas associés statistiquement à la paupérisation des classes moyennes ou à l'augmentation de la pauvreté, des inégalités ou des écarts de revenu entre capitalistes et travailleurs. La polarisation idéologique de notre société doit être recherchée ailleurs, en particulier dans le rôle que joue l'héritage socioculturel en France, qui n'est pas sans conséquences sur la perception d'un plafond de verre séparant «?l'élite?» du «?peuple?». Plus qu'une simple déconstruction d'idées reçues, ce livre est un plaidoyer contre le manichéisme et les clivages qu'il alimente.
S'identifier pour envoyer des commentaires.