Libraires et imprimeurs protestants de la France atlantique, XVIe-XVIIe siècle, [journées d'études, la rochelle, 9-10 novembre 2017]
EAN13
9782753579866
ISBN
978-2-7535-7986-6
Éditeur
Presses universitaires de Rennes
Collection
ENQUETES ET DOC
Nombre de pages
176
Dimensions
24 x 15 x 1 cm
Poids
296 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Libraires et imprimeurs protestants de la France atlantique, XVIe-XVIIe siècle

[journées d'études, la rochelle, 9-10 novembre 2017]

De , ,

Presses universitaires de Rennes

Enquetes Et Doc

Offres

Comme ailleurs dans le royaume de France, les livres, empruntant routes et chemins terrestres et maritimes, diffusent les idées protestantes au plus profond des villes et des campagnes des provinces atlantiques. Par la lecture solitaire et collective à haute voix, l'imprimé donne un nouveau pouvoir à des hommes et des femmes qui proposent une autre façon de vivre et pratiquer la foi chrétienne au sein de communautés en rupture avec l'institution romaine. A partir des années 1540, la dissidence protestante s'enracine en Normandie, en Poitou, en Aunis, en Saintonge, en Guyenne au contact du royaume de Béarn. Mais c'est surtout avec l'installation de Jeanne d'Albret et des Grands du parti huguenot à La Rochelle en 1568 qu'émerge sur les bords de l'océan atlantique une capitale où s'établissent des ateliers d'imprimeries d'où sortiront des ouvrages politiques, théologiques et religieux essentiels dans la construction d'une piété et d'une culture réformées. Après le siège de 1628, La Rochelle ne pouvant plus attirer des imprimeurs pour remplacer ceux décédés pendant le siège, les livres protestants doivent être imprimés à Saumur, Niort et Quevilly. Cette édition protestante doit faire face aux publications des libraires et imprimeurs catholiques qui participent par leur travail à la réforme catholique et à la controverse contre les protestants.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Didier Poton de Xaintrailles
Plus d'informations sur Louis-Gilles Pairault