EAN13
9782848323541
ISBN
978-2-84832-354-1
Éditeur
Presses Universitaires d'Artois
Date de publication
Collection
Études linguistiques
Nombre de pages
262
Dimensions
16 x 24 x 1,6 cm
Poids
450 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Le conte, par essence, se recrée à l'infini, il vit des mutations liées à ses reprises orales et écrites. Pour en rendre compte, l'analyse littéraire, les études folkloristes et les recherches en arts du spectacle sont des approches complémentaires. Cet ouvrage les réunit, dans le sillage des travaux contemporains qui accordent une place centrale à l'intertextualité, la transgénéricité et l'intermédialité, repensant ainsi l'articulation entre la parole et le livre, le populaire et le savant.
Une première partie étudie une série de reconfigurations littéraires depuis le Moyen Âge autour de personnages et motifs connus, faisant ressortir la pérennité d'une problématique identitaire soit individuelle, sexuée, soit collective.
Reliant études folkloristes et analyses contemporaines de l'intermédialité, entre Europe et Afrique, le deuxième volet est consacré aux interactions entre l'oral et l'écrit tant dans la fixation des traditions populaires que dans leurs recréations modernes.
Le déploiement du conte dans un espace pictural et scénique, l'agora de l'iconographie populaire, du théâtre et de l'opéra, selon des enjeux collectifs toujours actualisés, fait l'objet du dernier chapitre.
Le conte vit des mutations liées à ses reprises tant orales qu'écrites. Elles sont analysées ici en croisant trois aspects : l'intertextualité littéraire, l'interaction entre oral et écrit dans la collecte et dans les recréations modernes du folklore, le déploiement intermédiatique du conte dans l'espace pictural et scénique.
Une première partie étudie une série de reconfigurations littéraires depuis le Moyen Âge autour de personnages et motifs connus, faisant ressortir la pérennité d'une problématique identitaire soit individuelle, sexuée, soit collective.
Le deuxième volet est consacré aux interactions entre l'oral et l'écrit tant dans la fixation des traditions populaires que dans leurs recréations modernes.
Le déploiement du conte dans un espace pictural et scénique, l'agora de l'iconographie populaire, du théâtre et de l'opéra, selon des enjeux collectifs toujours actualisés, fait l'objet du dernier chapitre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Évelyne Jacquelin