EAN13
9782846545235
ISBN
978-2-84654-523-5
Éditeur
Croît vif
Date de publication
Collection
AQUITAINE
Nombre de pages
260
Dimensions
23 x 15 x 1 cm
Poids
432 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Hippolyte Verré Capitaine au long cours et armateur

Oleron 1828 - Nantes 1899

Croît vif

Aquitaine

Offres

Hippolyte Verré, né à Saint-Georges d'Oléron en 1828, mort à Nantes en 1899, est un arrière-grand-père de l'épouse de l'auteur. Il était capitaine au long cours et a possédé et commandé plusieurs trois-mâts : la Jeune Marie,la Marguerite et la Divatte, dont l'histoire a été reconstituée depuis leur construction, l'historique de leurs voyages, jusqu'à leur disparition. Cette étude s'intéresse également aux deux grands pères de l'épouse de l'auteur,
mariniers de Loire, sur son beau-frère Jules Pichaud, capitaine au long cours, sur deux cousins de son épouse, Gustav Feydt et Gabriel Bronkhorst, eux aussi capitaines au long cours et enfin sur Etienne Barjolle, le dernier
capitaine et propriétaire de la Marguerite.
Nés tous les cinq autour de l'année 1830, ils suivent des trajectoires parallèles. Ils commencent très jeunes comme mousses, puis ils ont le parcours classique de jeunes hommes doués et ambitieux, d'abord novices,puis matelots, lieutenants, seconds. Ils obtiennent, jeunes, leur brevet de capitaine au long cours et commandent, comme salariés de grands trois mâts. Après quelques années au service d'un ou de plusieurs armateurs nantais, bordelais, havrais ou marseillais, ils prennent des parts dans les bateaux qu'ils commandent, ou achètent leur propre bateau, souvent grâce à la dot de leur femme. La maturité venue, vers 45/50 ans, ils se retirent et deviennent armateurs à temps plein, c'est-à-dire qu'ils se contentent alors d'armer des navires dont ils confient le commandement à de jeunes
capitaines.
Pour chaque voyage décrit dans ce livre, l'auteur a retrouvé l'armateur, le capitaine, la destination du navire et les différentes escales, les marchandises transportées à l'aller et au retour le déchargement du navire avec les bénéficiaires du chargement, et, quand il existe, le rapport de mer du capitaine. L'ouvrage livre le tableau passionnant d'une dynastie de capitaines armateurs de la seconde moitié du XIXe, le jeu des alliances matrimoniales
d'Oléron à Nantes, et bien sûr les navigations et les activités commerciales dans l'Atlantique et l'océan Indien.
S'identifier pour envoyer des commentaires.