Nous n'avons jamais été modernes
EAN13
9782707148490
ISBN
978-2-7071-4849-0
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
La Découverte. Poche (PSC 000026)
Nombre de pages
206
Dimensions
19 x 12 x 1 cm
Poids
208 g
Langue
français
Code dewey
301
Fiches UNIMARC
S'identifier

Nous n'avons jamais été modernes

De

La Découverte

La Découverte. Poche

Offres

Pollution des rivières, embryons congelés, virus du sida, trou d’ozone, robots à capteurs… Comment comprendre ces « objets » étranges qui envahissent notre monde ? Relèvent-ils de la nature ou de la culture ? Jusqu’ici, les choses étaient simples : aux scientifiques la gestion de la nature, aux politiques celle de la société. Mais ce traditionnel partage des tâches est impuissant à rendre compte de la prolifération des « hybrides ». D’où le sentiment d’effroi qu’ils procurent, et que ne parviennent pas à apaiser les philosophes contemporains. Et si nous avions fait fausse route ? En fait, notre société « moderne » n’a jamais fonctionné conformément au grand partage qui fonde son système de représentation du monde : celui qui oppose radicalement la nature d’un côté, la culture de l’autre. Dans la pratique, les modernes n’ont cessé de créer des objets hybrides, qui relèvent de l’une comme de l’autre, et qu’ils se refusent à penser. Nous n’avons donc jamais été vraiment modernes, et c’est ce paradigme fondateur qu’il nous faut remettre en cause aujourd’hui pour comprendre notre monde. Traduit dans plus de vingt langues, cet ouvrage, en modifiant de fond en comble la répartition traditionnelle entre la nature au singulier et les cultures au pluriel, a depuis sa parution profondé-ment renouvelé les débats en anthropologie. En offrant une alternative au postmodernisme, il a ouvert de nouveaux champs d’investigation et, avec son « Parlement des choses », offert à l’écologie de nouvelles possibilités politiques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Bruno Latour