À pied d'oeuvre

Franck Courtès

Gallimard

  • Conseillé par (Libraire)
    14 décembre 2023

    Jusqu'où peut-on aller pour se consacrer pleinement à une passion ? Les petits boulots, le déclassement, la faim... Dans ce très bel autoportrait, Franck Courtès, ancien photographe reconnu, confie avec humilité et élégance, ce qu'il a enduré depuis le jour où il a décidé de troquer son appareil photo pour la plume. Un texte très touchant et courageux.


  • Conseillé par
    9 décembre 2023

    De la difficulté de vivre de sa plume

    Dans ce roman, Franck Courtès nous raconte avec beaucoup de talent sa vie quotidienne de "jobber" faite de petits boulots mal rémunérés. Il exerce, en parallèle, une activité littéraire qui, il faut le constater ne suffit souvent pas à nourrir son homme !
    Entre humour et galères, cet ancien photographe à succès qui a tout quitté pour se consacrer à la littérature nous offre un récit très attachant et sans concession sur ces travailleurs de l'ombre et sur son quotidien d'écrivain.
    Plusieurs fois retenu pour des prix littéraires, sans toutefois les obtenir, Franck Courtès est assurément un auteur à suivre.


  • Conseillé par (Libraire)
    6 septembre 2023

    L'heure du choix

    La vie déroule, pour le narrateur, un métier de photographe reconnu et lucratif. Il vit bien de son travail, jusqu'au jour où il décide de se consacrer pleinement à l'écriture. Sans entrave, il pourra enfin disposer de son temps pour écrire. Dans un premier temps, les quelques économies accumulées lui permettent de vivre décemment tout en ralentissant la voilure. De quelques privations de confort viennent s'ajouter celles indispensables pour vivre. La précarité s'installe, seule parade : accepter des petits boulots pour gagner un peu de fraîche. Tout y passe, de menus travaux chez des particuliers peu avenants à du gros œuvre payé à l'arrache. Le narrateur se tue à la tâche. Littéralement. Au point de ne plus pouvoir écrire. Ironie du sort. Son corps souffre, et malgré cela, il continue, l'âme chevillée au corps, comme pour expier ce choix auprès de ses proches qui ne le comprennent pas. Vaille que vaille, cet homme-là ne cédera pas l'écrivain non plus. Pas de retour en arrière possible.
    Franck Courtès livre ici un roman drôlement cortiqué sur ce qu'est être écrivain sans apprêt, sans aucune forfanterie, comme un pied de nez à de nombreuses idées reçues. Alors, on adhère sans aucune restriction.