Hamnet

Hamnet

Maggie O'Farrell

Belfond

  • par (Libraire)
    1 juin 2021

    Avec son indéniable talent de conteuse, Maggie O'Farrell nous livre un roman puissant inspiré par la vie familiale de Shakespeare.
    C'est magnifique et bouleversant.


  • par (Libraire)
    18 mai 2021

    Un très beau roman

    "Hamnet et Hamlet sont en fait le même prénom parfaitement interchangeable dans les registres de Stratford de la fin du XVIe siècle et du début de XVIIe siècle." Cette citation en exergue d' Hamnet, le dernier roman de Maggie O'Farrell, aiguille tout de suite le lecteur car Hamlet (qui ne connait pas les affres du Prince du Danemark?) est une des pièces les plus connues du théâtre occidental. Apprendre qu'Hamnet, le fils de William Shakespeare, est mort à l'âge de 11 ans et que 4 ans plus tard la pièce Hamlet voyait le jour rend le lien de cause à effet encore plus évident.
    Peu de choses sont connues de la vie de Shakespeare et la romancière a tissé un très beau roman à partir des quelques données connues. Malgré son thème dramatique et douloureux, la perte d'un enfant, l'auteure se concentre sur le personnage d'Agnès, la mère, jeune femme libre et solaire, guérisseuse et amoureuse, dont la douleur incommensurable nous touche. Maggie O' Farrell s'interroge sur comment une mère et un père ainsi que les soeurs d'Hamnet réagissent, survivent, voire transcendent le deuil de l'enfant.
    Le nom de Shakespeare n'est à aucun moment mentionné même si tous les détails de la vie quotidienne de la famille nous ramène à lui. Malgré la dureté des faits, l' univers à la fois enchanté et très réaliste, servi par une écriture poétique et imagée, fait de la lecture de ce roman un moment de plaisir intense.

    Sylvie P.


  • par (Libraire)
    18 mai 2021

    Coup de coeur de Laëtitia

    A partir de la perte réelle du jeune fils de William Shakespeare à l'âge de 11 ans, perte qui lui aurait inspiré sa célèbre pièce Hamlet, Maggie O'Farrell brode un roman intemporel sur la force et la complexité des liens familiaux. Chaque personnage est décrit avec finesse. On y découvre la mère et l'épouse, Agnès, jeune femme atypique, un peu sorcière, attachée viscéralement à sa famille. On y lit aussi le lien indéfectible qui unit les jumeaux Judith et Hamnet. Et ce père, jamais nommé, qui vit à Londres sa passion pour le théâtre, loin de sa famille et de l'amour de sa vie. Une écriture pleine de souffle donne vie à cette histoire dans l'Histoire, au coeur de la campagne anglaise du 16ème siècle.
    Librairie La Promesse de l'Aube


  • par (Libraire)
    12 mai 2021

    Bouleversant.

    Straford upon Avon, 16 ème siècle.
    Avec une habileté incroyable , Maggie O' Farell va nous conter l'histoire imaginée de la famille de William Shakespeare.Mais c'est surtout l'histoire d'Agnés , son épouse, jeune femme proche de la nature, qui lui donnera trois enfants: Judith , Suzanne, et Hamnet. Ce personnage féminin est un des plus beaux que j'ai lu.
    L'été 1956, la peste sévit et le drame va toucher la famille de l'auteur.
    On est bouleversé par l'écriture. Gros coup de coeur!


  • par (Libraire)
    6 mai 2021

    Un livre magnifique qui nous conduit au cœur de l’Angleterre du XVIeme siècle et au plus intime de la vie familiale d’un certain...William Shakespeare. Une merveille !


  • par (Libraire)
    6 mai 2021

    S'inspirant de l'origine de l'histoire peu connue d'Hamlet de Shakespeare, Maggie O'Farrell décrit un mariage improbable entre un fils de gantier aisé et violent et une fille de la campagne illettrée et guérisseuse . La narration est scindée en deux parties alternées de chapitre en chapitre : l'histoire du couple de William et Agnes et les indices sur la vie de l'écrivain anglais. Ils ont deux enfants et perdent leur enfant bien-aimé au cours de l'épidémie de peste qui ravage l'Angleterre au 16ème siècle.
    Poignant et bouleversant roman écrit avec justesse et finesse.


  • 6 mai 2021

    Hamnet et Judith jouent dans la cour de leur maison. Judith ne se sentant pas bien, monte s’allonger. Le temps passe, et Hamnet réalise que sa sœur n’est toujours pas revenue. Inquiet, il la rejoint et la trouve au plus mal. Il cherche sa mère Agnès, sa grand-mère paternelle, personne ne se trouve à la maison, sauf le grand-père paternel, dont il doit se tenir à distance, toujours, consigne de son père absent, William Shakespeare. Il doit retrouver sa mère, si elle était là elle saurait forcément quoi faire, elle qui connaît si bien les plantes qui guérissent. Quand Agnès rentre, il est trop tard mais refuse de l’admettre, pourtant il faut prévenir William. Trop tard, Hamnet meurt dans la nuit.

    Dans ce roman, car il s’agit bien d’une œuvre de fiction comme le souligne Maggie O'Farrell, l’on couvre en creux la période méconnue de la vie de William Shakespeare. L’auteure s’y engouffre, imagine et nous offre un texte éminemment fort sur une femme singulière, forte et indépendante, l’amour maternel, la douleur infinie de la perte. Une lecture envoûtante tant l’écriture au lyrisme maîtrisé nous propulse dans un tourbillon d’émotions.


  • par (Libraire)
    4 mai 2021

    Trois ans avant d'écrire Hamlet, William Shakespeare perdait son seul fils, Hamnet. Coïncidence ? Maggie O'Farrell ne le pense pas et écrit ici l'histoire familiale de cet immense auteur.
    Un magnifique roman sur la maternité et le deuil.


  • par (Libraire)
    12 avril 2021

    Magnifique !

    Entrez dans l'intimité d'un très grand (le plus grand) dramaturge anglais et découvrez le drame familial qui l'a poussé à écrire son chef d'œuvre (!!!)... Sans que son nom ne soit jamais évoqué, car il est avant tout un fils, un mari et un père !


  • par (Libraire)
    4 avril 2021

    Stratford, 1596.
    Hamnet cherche de l'aide pour sa sœur jumelle, bien malade...
    Mais c'est lui qui va disparaître...
    Pour toute la famille, la mère Agnes et le père William en particulier, commence une période douloureuse.
    A Londres, 4 ans plus tard, se joue une tragédie intitulée "Hamlet".
    Passionnant, poignant, prenant...