icone menu
couverture du livre

En mouvement : une vie

Oliver SACKS

traduit de l'anglais (Etats-unis) par Christian Cler

Points

11,50 euros

La sortie en poche de En mouvement : une vie donne l'occasion de se plonger dans le passionnant parcours d'Oliver Sacks. Neurologue, écrivain, il y narre avec une facilité déconcertante les étapes de sa vie : son enfance en Angleterre, ses études, ses voyages puis son départ aux Etats-Unis…

Il explique ses choix, ses errances et relate avec une humanité infinie les rencontres qui ont marqué sa vie. Médecin, fils de médecins, son fascinant rapport aux patients est au cœur de sa pratique. Parfois à contre-courant des usages de son époque, il détaille les combats qu'il a menés pour eux. Mais il raconte également ses drôles de passions pour la moto, pour l'haltérophilie et pour l'inconnu - et les risques souvent inconsidérés qu'il prend, jusqu'à en être meurtri.

Son récit plein d'humilité est source d'enseignements pour qui le lit.

Pour se nourrir encore plus de la voix d'Oliver Sacks, voici quelques pépites :

- Musicophilia, ou les bienfaits de la musique pour les patients (Points / 11,50 euros)

- L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau, des cas pratiques de consultation (Points / 8,80 euros)

- Gratitude, d'une lucidité immense sur les dernières années de sa vie (Points / 12 euros)

image "je veux le lire"
couverture du livre

Le versant féroce de la joie

Olivier Harlambon

Alma éditeur

20 euros

Franck Vandenbroucke a eu beau être un coureur cycliste, son destin n'a rien à envier à celui d'une rock star fauchée en plein vol.

Ce récit passionnant de la vie folle et enflammée de l'enfant chéri du deux roues est digne de la vie d'un Kurt Cobain. Franck Vandenbroucke, VDB pour les fans, est adulé. Il est beau, il aime vivre à cent à l'heure et brûler la chandelle par les deux bouts. Dopage, excès festifs en tous genres, la star du cyclisme s'autodévore et se fait happer par son succès comme par un camion en plein virage. Il finira broyé, foudroyé à 34 ans d'une vie qui nous laisse encore sur le carreau.

image "je veux le lire"