icone menu
couverture du livre

Glaise

Franck Bouysse
La manufacture de livres
20,90 euros

La glaise est la terre dont parle si bien Franck Bouysse à travers ce roman intime et lyrique.
L'auteur a choisi de nous parler de ceux qui sont restés dans ce coin perdu du Cantal.
Les femmes et les enfants devront se mettre au labeur sans avoir eu le temps d'acquérir
le savoir-faire ancestral.
Les non-dits sont permanents, rythmés uniquement par les saisons.

Un magnifique roman noir.

image "je veux le lire"
couverture du livre

La soif

Jo NESBØ
Traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier
Gallimard
21 euros

La soif ? Mais la soif de quoi ? On vous le donne en mille : la soif du sang !

On croyait Harry Hole rangé des enquêtes et des meurtres en série,  manant une vie tranquille de professeur à l'École de police, adulé par ses élèves. Mais lorsque ses anciens collègues lui demandent de l'aide pour une affaire bien sordide, il est difficile pour lui de refuser. Et revoilà le fameux Harry Hole à la poursuite d'un tueur aux dents de métal qui semble avoir un goût particulier pour le sang. Un vampire ? Peu probable. Un vampiriste ? On se rapproche. Santiags, tatouage sur le torse et utilisation bien particulière d'une application de rencontres (le mot « Tinder » tintera différemment à vos oreilles après la lecture de ce livre !) : on frissonne, littéralement !

Le dernier opus du norvégien Jo Nesbø est un polar bien sanguinolent, à ne pas lire (si possible) avant de s'endormir ! Diablement glaçant !!

image "je veux le lire"
couverture du livre

Hôtel du Grand Cerf

Franz Bartelt
Seuil
20 euros

La mort suspecte d'une actrice dans la baignoire d'une chambre d'hôtel en 1960. 50 ans plus tard, un inspecteur atypique qui répond au doux nom de Vertigo est chargé d'une enquête et loge dans ce même hôtel. Ce pourrait être l'Amérique mais ici c'est bien la Belgique. Les Ardennes, Bouillon, Dinant, à la frontière franco-belge, offrent un cadre parfait pour un polar de haut vol qui se dévore avec l'appétit abyssal de Vertigo Kulbertus pour les frites, le cervelas et les litres de bières. On aurait tort de croire cet enquêteur à dix jours de la retraite paresseux et incompétent. Il a plus d'une idée sordide en tête pour arriver à ses fins et s'arrange avec les règles selon sa propre morale.

Ne cherchez pas, tout y est ! C'est drôle, cynique et extrêmement bien ficelé !

Le coup de coeur est énorme !

image "je veux le lire"
couverture du livre

Plateau

Franck BOUYSSE

La Manufacture des livres

18.90 euros

Plateau c'est le plateau de Millevaches. Quelques fermes accrochées là, une caravane adossée à une maison, des individus taiseux mais terriblement humains, des secrets de famille enfouis et une nature sauvage omniprésente. On est chez les rednecks de Faulkner ou Steinbeck mais dans le haut Limousin.

L'intrigue importe peu finalement et elle emprunte peu au genre policier auquel on aurait tort de rattacher ce livre. Ce qui importe à l'auteur c'est dire les campagnes de nos jours, dépossédées, appauvries de ce qui les a porté du néolithique à nos jours.

Péguy dans les premières années du siècle passé - il meurt en 14 - prédisait que le grand drame du XX eme siècle naissant serait la fin de la paysannerie. Nous y sommes. Plateau en est l'ultime signal, tant tout s'y éteint lentement. On y élève des bêtes encore, on chasse encore mais tout semble une sorte de simagrée, et on continue de se taire. L'homme s'absentant, la nature a repris le dessus, Franck Bouysse excelle dans l'art de l'écrire et de la décrire, les lisières au lever du jour, le cerf inquiet qui relève la tête, les sources inatteignables.

La couverture du livre est simple et belle, une commode abandonnée dans une maison qui ne l'est pas moins, la photo des ancêtres posée là, un vase de fleurs séchées depuis bien longtemps, et à gauche une photo presqu'anachronique, ne serait ce pas l'auteur jeune en clin d'œil ironique ?

image "je veux le lire"